C’est fait, grâce au collectif Ultramobile, basé sur Francheville. Nous venons d’horizons multiples : illustrateurs, comédiens, plasticiens, musiciens…
Le Kamishibaï, littéralement « théâtre de papier », est l’art japonais de partager des histoires en images. L’artiste fait défiler ses images dans un castelet en bois appelé butaï.
Il s’agit donc d’un jeu théâtral, d’un travail graphique et d’écriture.
Parce qu’elle mêle subtilement différents arts et techniques , cette façon de conter offre de multiples possibilités en terme de créations mais aussi de publics visés. La légèreté de cette forme lui permet de s’adapter à différents lieux aisément avec peu de moyens techniques.
Un grand moment se prépare. Notre travail de l’année donnera lieu en novembre à un festival du Kamishibaï, en collaboration avec la médiathèque de Francheville.
Plus de détails très prochainement.